Florilège de poème

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Florilège de poème

Message  Kha-ma le Dim 21 Avr - 10:21

Donc je tiens d'abord à préciser que je ne suis pas dans la guilde mais encore une fois je veux montrer une preuve de ma bonne foi et ma volonté à m'intégrer donc je me permets de partager ma passion qu'est d'écrire des poèmes.

Séraphin

J’ai vu le séraphin tenir entre ses mains
Un petit luth sculpté dans un blanc alisier
Ses ailes cendrées ne cessaient de palpiter
Son visage était rond, placide et fort serein
Psalmodiant son requiem sans moindre conviction
J’essayais de m’échapper avec discrétion
Mais mes mollasses gambettes s’y refusaient
Et son sourire sanguinaire m’affligeait
Sans volonté mes pieds, de lui se rapprochaient
A mesure que j’approchais la nuit tombait
Et c’est là que j’obtins le fameux instrument
Dont les sons s’envolèrent au gré des nobles vents
Les flammes engloutirent le visiteur cornu
Contrat signé , âme perdue , à mon insu.





Pour toi fils de pute

C’est l’histoire d’une fille charmante
Qui afin de mieux apprécier sa rente
Accepta d’offrir son corps sans son cœur
Orgasmes imposés, bonheur sans honneur.
Un soir un homme imposant arriva,
Prétextant à une première fois.
Avidité ou pas elle accepta.
Ce fut entre nous, un bien mauvais choix.
Et dans la chambre d’hôtel fort miteuse
Sans vergogne suivaient les coups de reins
Bien loin d’être envieuse, elle était piteuse
Cet amant bestial n’était plus humain.
Et quand ce fut le moment de payer,
L’homme furieux se mit à l’étrangler.
Encore un crime non élucidé
Mais qui cherche vraiment la vérité ?
Ce n’était au final qu’une catin
Retrouvée simplement froide un matin.
Et sans argent pour ses soins trop coûteux
Enfant alité car tuberculeux
Ne tardera pas à revoir sa mère
Qui par amour à bien vendu sa chair.



Je l’aime,
Mon souffle est rauque, mon cœur crépite, mon sang bouillonne
Mes alvéoles, bourgeons de chair, jonche mon âme
En proie aux charmes, appas puissants, de la madone
Qui grise ma volupté et l’amour entame

Je l’aime,
Cheveux aux vents, fort palpitant, bonheur flagrant
Cils câlinant, yeux avenant, rire scintillant
Des pas badins, un cœur rupin, galbe coquin
Nécrosant mes bronches et sublimant mon besoin.

Je l’aime.





Et voici une fable écrit sans la lettre "e" qui respecte la versification


L'avar
L’harpagon malin voulait moult sous
Pour avoir à foison l’or tant voulu
Nonobstant un brouillard plus qu’incongru
Dans la nuit gambadait un radin fou
Qui partit illico sans aucun plan
Il alla voir tout d’abord Midas
Un divin roi aux appas albinos
Qui attrapa fissa mon vif manant
Puis lança l’individu-rat fort loin.
Abattu là mais loin d’avoir failli
Il marcha jusqu’au Japon assoupi
Pour voir l’aigri Cipango dans son coin
Duc au pouvoir sans confins trouvant l’or
Dormant dans la maison d’arias butors
Nain radin vivant dans l’abat du mont
Où Picsou courra pour l’acquisition
D’un gain abondant pour un grand champion.
Mais Atchoum l’assomma non sans bâton
Puis poussa papa grigou dans un puits
Un bataillon manu militari
Tua sans attrait un rapiat lambda
Qui succomba dans son ad hoc plasma.

Mieux vaut vivre dans une misère réelle
Que s’éteindre dans une richesse onirique

Voilà merci de m'avoir lu

Kha-ma
Bwork analphabète

Nombre de messages : 11

Revenir en haut Aller en bas

Re: Florilège de poème

Message  Zarhgon le Dim 21 Avr - 11:10

Je suis jaloux x_x
avatar
Zarhgon
Dragoeuf à la coque

Nombre de messages : 427
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Florilège de poème

Message  Kha-ma le Dim 21 Avr - 22:51

Je prends ça pour un compliment alors merci ^^

Kha-ma
Bwork analphabète

Nombre de messages : 11

Revenir en haut Aller en bas

Re: Florilège de poème

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum